Un appel aux futurs entrepreneurs et aux étudiants… entreprenants!

Photo CDM par Élaine Nicol

Au lancement local du 16e concours québécois en entrepreneuriat, on reconnaît la responsable Mélanie Rosa du CLD Rivière du Nord, le président d’honneur Richard Traversy, de Trophées et Gravures Expert, Rémi Laroche d’Emploi-Québec, le maire de Saint-Jérôme et président du CLD, Stéphane Maher, Mathieu Maisonneuve de la Banque Scotia, Lysanne Croteau de la CDR Laurentides-Lanaudière, Sandy Roy de la commission scolaire, Lyne Lafrenière du Carrefour Jeunesse emploi et Ginette Simoneau, attachée politique du député Nicolas Marceau.

SOURCE : L’ÉCHO DU NORD, SAINT-JÉRÔME / Henri Prévost

 

– « Ma participation au concours m’a donné plus d’assurance et m’a permis d’établir des relations d’affaires profitables ».

C’est ce que constate Richard Traversy, qui s’était inscrit au Concours québécois en entrepreneuriat l’an dernier et qui a accepté cette année d’en présider la 16e édition pour le territoire de la MRC de La Rivière-du-Nord (Saint-Jérôme).

C’est en prenant la relève de ses parents à la tête de l’entreprise Trophées Laurentides, rebaptisée Trophées et Gravures Expert, qu’il s’est lancé en affaires en 2012. « La persévérance et le travail acharné sont nécessaires, mais ne suffisent pas », a-t-il rappelé à l’occasion du lancement local du concours.

C’est pourquoi Richard Traversy incite les nouveaux et futurs entrepreneurs à profiter du soutien offert aux participants de cette compétition provinciale, dont la présidente d’honneur est la chanteuse et actrice Caroline Néron, qui a lancé sa propre entreprise de bijoux.

Pour le volet « Création d’entreprises » du concours, les intéressés peuvent s’inscrire dans une des catégories suivantes : Commerce, Services aux individus, Services aux entreprises, Exploitation-transformation-production, Innovations technologiques ou techniques, Bioalimentaire et Économie sociale.

Ces futurs entrepreneurs seront alors appelés à préparer un plan d’affaires qui sera soumis à un jury. L’an dernier à Saint-Jérôme, 21 projets avaient ainsi été présentés, soit six de plus qu’en 2012, ce qui témoigne d’un intérêt accru, selon la responsable locale du concours, Mélanie Rosa.

Dans les écoles aussi

Rappelons que le second volet du concours s’adresse aux étudiants, tant de niveaux primaire et secondaire, que collégial et universitaire. Ceux-ci peuvent soumettre des projets réalisés au cours de l’année et contribuant à développer leurs aptitudes entrepreneuriales. Des intervenantes du Carrefour jeunesse emploi, ainsi que la Coopérative de développement régional Outaouais-Laurentides sont disponibles pour stimuler et soutenir ces jeunes.

À la commission scolaire jérômienne, qui s’implique depuis les débuts du concours, pas moins de 500 projets faisant appel à la participation de 7000 élèves ont été présentés en 16 ans. L’an dernier au niveau local, 27 candidatures ont été soumises en concours. Encore là, c’était huit de plus que l’année précédente.

« On constate en outre que l’implication dans de telles initiatives favorise la persévérance scolaire », soulignait Sandy Roy de la commission scolaire.

Jusqu’au 17 mars

Les inscriptions aux deux volets du concours doivent être reçues d’ici le 17 mars. Les gagnants locaux seront dévoilés au début d’avril, alors que la remise des prix pour l’ensemble de la région aura lieu le 5 mai à l’école des-Studios à Saint-Jérôme. La grande finale provinciale se déroulera le 18 juin à Québec.

Pas moins de 600 000 $ en prix seront décernés cette année. À l’échelle locale, les lauréats du volet Création d’entreprises profiteront en outre d’une adhésion d’un an à la Chambre de commerce de Saint-Jérôme. Information : www.concours-entrepreneur.org.

2016-10-22T15:37:45+00:00 mars 17th, 2014|0 Comments

Leave A Comment